Les 3 approches du West Coast Swing ( et de la danse en général)

Le West Coast Swing permet trois façons d'apprendre différentes. Non il n'y en a pas de meilleure que l'autre, tout dépend des valeurs et de la personnalité de chacun donc les trois sont valables et justifiées. Sachez aussi les apprécier toutes les trois avec leurs différentes techniques et prendre du recul pour vous identifier dans chacune d'entre elle. Il est aussi essentiel de connaître leurs différences pour savoir laquelle correspond le mieux à votre personnalité.

1/ Le WCS de type "social" (celui que j'enseigne)
Tout d'abord la forme la plus conviviale la forme sociale cad  dansé en soirées et pratiques dansantes diverses, plus communément appelée "social dancing". Un exemple ici lors d'une soirée spéciale pour Amnesty ou vous pouvez observer les gens danser tous ensembles et changer régulièrement de partenaires. 

2/ Le WCS de type "compétition"

improvisé ou chorégraphié, avec une partenaire attitrée ou tirée au sort au dernier moment (Jack & Jill).

2/ Le WCS de type "spectacle"

Chorégraphiée, avec une partenaire attitrée pour une prestation intense et spectaculaire.

Ci-dessous je résume et complète un article en anglais d'un certain Richard Powers que j'ai trouvé très explicite sur la conception des 3 types de danses ( et oui cette distinction est valable pour toutes les danses à deux).

Voici l'original ici : http://socialdance.stanford.edu/syllabi/ballroom.html

-----------------

 

 Les distinctions entre :
a) la danse sociale
b) la danse de compétition 
c) la danse d'exhibition.

 

 

1/ L'audience
a) Votre partenaire
b) Les juges
c) Le public


2/ Ce qu'attend  de vous votre audience
a) Interagir avec vous de façon spontanée pour s'amuser et vivre des émotions imprévues ensemble.

b) Des pas, attitudes et techniques précises et correctes correspondant à leur critères de jugement.

c) Un show, un divertissement visuel avec de beaux et impressionnants mouvements.

 

3/ L'attitude adéquate
a) Sociale, amicale et attentionnée. Flexible et adaptative pour tous styles différents du votre.
b) Rigoureuse, exacte, technique, démonstrative, les styles trop décalés sont considérés comme incorrects.
c) Performance artistique et interprétative selon la danse et la musique, pas de style prédéfinis.

 

4/ La gestion des erreurs

a) Acceptées et inévitables, on en rit et on continue. L'interprétation du guidage est susceptible d'être différente de celle du cavalier et est acceptée. Les tentatives et essais sont aussi sources de joies quand elles sont réussies sinon sans aucune gravité.
b) L'erreur n'est pas acceptée car elle enlève des points. Si la cavalière fait une interprétation différente que celle attendue par le cavalier, c'est considéré comme une erreur donc éliminatoire. Les danseurs de compétition travaillent à réaliser un "zéro-fautes".
c) La performance est jugée selon sa perfection technique et son degré très élevé de transmission d'émotions, l'erreur est inacceptable.


5/ Votre récompense
a) Le bonheur de danser à deux et de partager des émotions spontanées, d'être compétent dans un danse, l'acquisition de confiance en soi, la liberté d'expression partagée, l'acquisition d'interprétation musicale.
b) La satisfaction d'impressionner les autres, l'excitation de la compétition, la joie que procure la victoire, le sentiment d'être performant dans une danse et publiquement reconnu, la confiance en soi.
c) Divertir ou impressionner les autres, l'excitation du public et des applaudissements, le sentiment d'être performant dans une danse et publiquement reconnu, la confiance en soi.

 

6/  Y a t-il des pas et techniques standardisés ?
a) Oui pour les pas de base et Non,  chaque partenaire est différent et vous devez vous adapter.
b) Oui rigoureusement standardisés pour que les compétiteurs puissent savoir quels détails techniques les juges veulent voir ou ne pas voir.
c) Parfois mais le public préfère toujours la nouveauté au déjà-vu.

 

7/ Y a t-il un style standardisé ?
a) Non vous développez votre propre style en accord cependant avec le confort de danse et un maximum de compréhension du dialogue entre les deux danseurs.
b) Oui vous êtes entrainés pour copier le style des champions. L'individualisme peut être salué mais dans la limite des paramètres des styles en question.
c) Pas standardisé mais unique, surtout pour un chorégraphe. En performance de groupe ce style sera imité et maitrisé.

 

8/ Y a-t-il de la chorégraphie ?
a) Non ou à très faible dose quand les partenaires s'entendent. Vous construisez sur le moment et selon ce que votre partenaire vous donne comme informations. Les partenaires sont très sujets aux multiples possibilités et la prise de décision au moment et non anticipée.
b) Oui, les compétiteurs généralement travaillent des mouvements ou des routines qu'ils ont répétées, sauf en Jack N Jill ou parfois seulement si les danseurs se connaissent une partie chorégraphiée peut émerger de la danse.
c) Oui, primordiale et répétée pour une perfection recherchée. Il existe néanmoins des démonstrations improvisées.

 

9/ Pensez-vous seul vos décisions ?
a) oui pour les deux partenaires, à la seconde parfois.
b) Habituellement non, se sont d'autres qui ont chorégraphié votre danse et crée des pas et passes acceptables pour la compétition. Vous travaillez seuls beaucoup sur votre style en revanche.
c) Rarement, c'est le chorégraphe qui décide, vous travaillez sur votre style, et encore.

  • YouTube Social  Icon
  • w-facebook

Découvrez une danse de couple exceptionnelle et libérez enfin vos émotions à deux
Entreprise individuelle  - Siret : 443 028 360 00032
- Site réalisé par Connect Attitude  - www.connectattitude.com -